Dans quels cas l’assurance prévoyance est-elle utile ?

Publié le : 09 janvier 20204 mins de lecture

Les personnes qui souscrivent un contrat d’assurance prévoyance peuvent anticiper financièrement les risques comme le décès ou l’invalidité. Ce type de garantie permet de protéger l’assuré ainsi que ses proches. Cette mutuelle couvre l’assuré et sa famille en cas de coup dur. Elle intervient en cas d’incapacité, d’une invalidité ou de maladie survenant durant le travail. Grâce à cette mutuelle, l’assuré ou les bénéficiaires perçoivent un complément de revenus. Quels sont les avantages de ce contrat de couverture ?

Garanties couvertes dans un contrat d’assurance prévoyance

Une complémentaire ou une prévoyance individuelle inclut différentes prises en charge comme les accidents de la vie. On peut aussi souscrire une formule qui intervient pour couvrir les dépenses en cas d’obsèques. Les prévoyances qui prennent en charge l’hospitalisation touchent les personnes de 18 à 75 ans voulant couvrir les frais liés à leur propre hospitalisation ou à celle de leurs proches.

Le souscripteur peut déterminer le niveau de couverture en prenant compte du montant de l’allocation journalière perçue lors d’une éventuelle hospitalisation. Un contrat peut aussi inclure une garantie dépendance. Cette dernière prend en charge les dépenses liées aux maladies de Parkinson ou d’Alzheimer. Le montant de la rente accordée par un assureur est libre.

Prévoyance accordée à un employé et à une personne non salariée

Les salariés d’une société ont droit à une couverture prévoyance de base accordée par la Sécurité sociale. Pour compléter cette garantie, un chef d’entreprise peut proposer à ses employés une mutuelle collective de prévoyance. Contrairement à la mutuelle d’entreprise, cette couverture n’est pas obligatoire chez les salariés d’une petite structure.

Les non-salariés ont aussi droit au régime de prévoyance de base. Cette formule est similaire aux remboursements des dépenses de santé des travailleurs. L’application des garanties décès, incapacité et invalidité varie d’une profession à l’autre. Pour être mieux couvert, contacter des compagnies d’assurances professionnelles comme MAAF afin de souscrire une assurance complémentaire.

Protection contre les accidents de la vie et l’assurance décès

Grâce aux couvertures contre les accidents de la vie privée, l’assuré protège sa famille des chutes, accidents médicaux, brûlures… entraînant une blessure, une invalidité voire le décès des personnes concernées par la mutuelle. Une assurance décès est très utile pour protéger ses proches de la disparition de l’assuré.

Les enfants, le conjoint ou les parents d’un défunt qui a souscrit une assurance décès peuvent obtenir le versement d’un capital décès. Cette demande soumise sous certaines conditions peut se faire dans un délai de 2 ans maximum. Il met les proches à l’abri des besoins financiers grâce au versement d’un capital déterminé à l’avance. La somme est versée à une personne mentionnée dans le contrat.

La prévoyance en France : comment ça marche ?
Quelle différence entre une assurance vie et une assurance décès ?

Plan du site